Mon experiment au Vietnam

07 septembre 2011

Some news for some friends...

C'est donc depuis Saigon que je reprend la plume, ou plutot le clavier pour vous faire part de la suite de mes aventures.

Lors de mes deux derniers articles, je vous comptais mes aventures itinerantes mais depuis je suis revenu a Kontum pour un sejour d'un mois.

D'une maniere generale, cette deuxieme partie a ete un peu plus cool niveau boulot que la premiere. J'ai decide d'adopter le rythme suivant pendant mes journee: je me leve vers 7h c'est a dire suffisament tot pour m'occuper de mon travail, ma lessive ou mes courses, puis je vais voir l'infirmier du dispensaire vers 11h pour savoir comment se passe son travail et s'il a besoin de quelque chose pour les Vinh Son. Il me donne ensuite une liste de nom d'enfants ayant besoin d'une fiche de sante et si j'ai le temps je la fait avant de rejoindre mes amis pour manger. Enfin surtout avant de rejoindre Duong, mon... tres bon ami dirons nous.

Ainsi nous nous rejoignons a midi pour manger, soit dans petit "resto" soit chez des gens de son village ou des proches a lui dans d'autre villages. Je dois avouer que c'est le plus souvent dans son village ce qui fait qu'aujourd'hui les gens me connaissent, m'apprecient je pense et m'acceuillent a chaque fois avec le sourire (voir l'alcool de riz ou la biere pour certains). Du coup c'est assez amusant car des que j'arrive dans le centre du village, a n'importe quel moment de la journee, les enfants viennent vers moi pour me dire "Hello Marina" (le MarinEUH est un peu deforme par certains) et j'entend les plus grands crier "Duong Duong!" car ce dernier ayant un telephone absolument pourris, les cris a travers le village restent beaucoup plus efficace si je veux savoir ou il est. Nous passons donc l'apres midi a manger (grignoter du bambou des crickets et les plantes trouve ci et la serait plus juste) a rire, a chanter, danser et a boire de l'alcool de riz. Bon meme si je n'accepte que quelques verres de temps en temps pour faire plaisir, je trouve que pour certains la situation devient triste car s'ils ne travaillent pas l'apres midi, ils passent leur temps a boire et sont completement arraches a 7h le soir. M'enfin je ne sais pas trop comment les aider a part pour certain ou je leur dit que je les tues si je les trouve soul l'apres midi. Bon en fait je dis juste "Truc suai tep..." suivit par un pouce passer sous la gorge. Ca les fait rire au debut mais je crois qu'une ou deux personnes commencent a percevoir mon malaise quand je les vois s'abimer ainsi. Je garde le sourire mais dois sembler un peu fermee parfois car plusieurs fois les gens me demande si je suis soul, du coup je repond une phrase que tout le monde comprend "oh ke de suai, Marine hell "Machin" et lak suai boc tep" Ce qui veut dire plus ou moins: non je ne suis pas soul je suis triste car Machin est soul a cause de l'alcool de riz et doit aller dormir.

Oui je sais je commence a faire des progres en Bahnars, enfin bon je suis pas capable de debattre sur le sens de la vie avec eux; mais avec ceux et celles que je connais on se comprend suffisament avec les quelques mots que nous connaissons, moi en Bahnar, eux en anglais, et surtout par les regards echanges. En fait, c'est surtout ca qui m'a le plus marque durant cette partie de mon sejour, c'est la facilite avec laquelle je peux communiquer sur des choses simples avec eux quand nous nous connaissons un peu.

Bon et pis le soirs c'etait souvent Karaoke ou Luu Ly Coffe (devenu un peu notre lieux de predilection pour se retrouver entre amis, voir meme notre repere)

Sinon j'ai aussi eu le plaisir d'acceuillir durant cette periode deux eleves de ma promotion a l'ICAM. J'ai essaye de leur faire partager la vie des locaux, autre que les Kinh, et je crois que tous les deux se souviendront de leur sejour a Kontum comme d'un etape marquante de leur voyage (mais pour des raisons differents^^).

Ah oui j'ai oublie de vous dire: j'ai perdu ma carte de credit et j'ai eu des micros soucis pour mon VISA car je me suis pris un peu trop tard, je pense, pour le refaire. Bon du coup je suis a Saigon jusque samedi soir, le temps de passer a la banque HSBC de Saigon et d'avoir mon nouveau VISA. 

Voilou pour les news.

J'espere vous faire le prochain article sur des elements de la culture local que j'ai pus decouvrir, surtout a propos de la Rong House (la maison commune presente dans chaque village).

Bisou bisou tous le monde a dans un mois...

Posté par marine_herault à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 août 2011

suite du trip...

Bon alors me revoila, je m'en vais donc vous compter la suite de mon periple vitnamien. Je m'etais donc arreter a Hanoi, capital politique du Vietnam pour ceux et celles qui auraient du mal a suivre. Apres notre journee passe a la baie d'Halong, nous avons repasse 2 jours sur Hanoi, a nous ballader tranquillement, a faire des sorties un peu culturelle tels que le temple de la litterature, le tombeau d'Ho Chi Minh (enfin de loin car il y avais vraiment beaucoup de monde) ou encore le musee de l'ethnographie. Vraiment pas mal ce dernier, il merite d'etre un peu completer mais il essaye de parler de toutes les ethnies du Vietnam, ce qui en fait beaucoup. Et on trouve dans le parc du musee des constructions traditionnelles de differents ethnies, DONT la fameuse Rhong House des montagnards. Je ne vous dit meme pas comment j'etais fiere de montrer a tous mes amis d'ici la photo de la Rhong House de Hanoi (mais si ils s'en fichaient un peu parce que pour eux c'est pas une vraie).

Apres ce sejour Hanoiien, nous avons pris l'avion pour nous rendre sur l'ile paradisiaque de Phu Quoc, au sud du Vietnam. Bon certe le temps a ete pourris pendant nos 4 jours sur l'ile (la bretagne mais avec quelque degres de plus et de la jungle) mais nous avons passe deux nuits dans un hotel 4 etoiles puis 5 nuits dans un hotel 5 etoiles, autant dire qu'on s'est bien gave niveau hotel pendant 4 jours (desole pour l'expression de djeun's mais bon c'est un peu ca quand meme). Nous avons quand meme pu nous baigner dans la mer malgres les grosses vagues et profiter des piscines, donc bon, temps pourri certe mais sejour sympa.

Enfin, j'ai finit ces petites vacances tranquilou a Saigon, chez Fabrice pour changer. J'ai ainsi pu faire la connaissance de son fils Nicolas qui, comme moi, avait decide de passer la plus grosse partie de la semaine a dormir. Bref sur Saigon, j'ai dormi, je suis alle un peu dans des bars le soir ecouter la musique, je me suis fait masser, j'ai bien manger grace a Mme Suong, en gros j'ai finit de me requinquer avant de partir le vendredi soir pour Kontum avec Chantal, une francaise retraitee qui vient aider a Vonh Son 1 pendant un mois.

La suite au prochain episode les amis car je dois vous laisser.

 

Gros bisou a tous

Posté par marine_herault à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2011

Petit retard sorry...

Bon oui je sais ca va faire un mois que je ne vous ai rien livre de ma petite vie vietnamienne.

Du coup je vais y aller etape par etape et commencer par mon petit trip avec le famille Mian.

Comme vous le savez (normalement si vous suivez bien) nous avons commence par Hoi An, la jolie mais un peu trop touristique a mon gout. Ensuite direction Hue. J'ai trouve cette ville bien plus interessante d'un point de vue culturel. La citadelle m'a un chouia decues car je pensais voir un truc du genre cite imperiale de Chine, mais quand on sait a quelle point elle a ete bombardee, on se dit que c'est heureux qu'il en reste quelque bouts.

Et j'ai comme l'impression qu'un gros travail de renovation, voir meme de reconstruction est fait sur le site donc je pense que l'endroit sera magnifique dans quelques annees. Prenons donc un peu notre mal en patience, ca peut valoir le coup. J'ai aussi beaucoup aime les quelques mausoles que nous, enfin j'ai pu voir le long de la riviere des parfums. En fait de mausoles, se sont les anciennes maisons de campagne des empereurs qui ont ensuite acceuilli leur sepulture. Je dis les quelques mausolees que j'ai vu car malheureusement j'ai ete terassee par des escargots manges la veille et j'ai donc du me trouver d'urgence un xeom pour regagner l'hotel et finir d'agoniser seule... Passer ce mauvais moment et ces quelques jours dans une ville que j'ai beaucoup aime (probablement ma deuxieme preferee apres saigon) nous avons pris l'avion et nous sommes envole pour Hanoi.

Bon la je ne veux pas faire la chauvine ou quoi que ce soit mais honnetement, meme si la ville a garde quelques belles maisons et si le lac Hoan Kiem est plutot sympa, je trouve que ce n'est pas aussi bien que Saigon. Ok il y a du monde, des motos et des klaxons, mais j'y ai trouve l'ambiance beaucoup pechu, dynamique, et surtout accueillante. Peut-etre n'y ai-je pas passez de temps aussi me direz vous...peut etre mais bon quand meme je prefere Saigon et de loin.

Mais LE probleme de Saigon c'est que c'est quand meme beaucoup plus loin de la baie d'Halong (traduction: la baie du dragon descendu sur terre)! Haaaa la baie d'Halong.... MAIS COMMENT C'ETAIT TROP BEAU OUUUAAAH J'ADOOOOORE (voie hysterique) bon en gros on a passe 24h sur un bateau joncque. Alors imaginez un peu le programme les amis: visite d'une grotte (avec de sacrees surprises), kayak dans la baie (vraiment pas mal vu le peu de courant) baignade dans la baie, 2 fois meme, karaoke (toute seule avec un type de manchester mais karaoke quand meme), regardage d'etoiles sur le pont du bateau avec pas un seul nuage, nuit sur le bateau puis le lendemain a 5h30 (c'est tot je sais mais tant pis) leve de soleil sur la baie. Le tout entre-coupe de periode de farniente qui m'ont permis de retrouver une couleur de peau a peu pres unie sur tout le corps.

 

Bon je vous laisse en suspens je dois filer, disooolee. La suite tres vite promis.

 

Bisou a tous je vous aime fort comme ca <--------------------------------------->

Posté par marine_herault à 11:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juillet 2011

Oups...

Ami du soir bonsoir, ami du jour bonjour,

Bon si vous avez suivi mes dernieres aventures, sachez que mon bon gros rhume est bel est bien passe (apres quand meme une grosse semaine) et qu'aujourd'hui niveau sante tout va bien.

Je suis depuis vendredi en vacances (pour ceux qui n'avait pas suivi et malgres le caractere festif de mes articles, je bosse vraiment sur Kontum) et suis depuis lundi soir, a Hoi An avec la petite famille Mian. Bon entre temps nous avons fait un petit sejour a Kon Ko Tu avec, au programme : nourriture local, gong show (la classe on a danse 2 danses banhars du coup), nuit chez l'habitant, nuit avec des rats (moi ca ne me derange plus mais je crois que j'etais un peu la seule), trek (coup de soleil et marque de bronzage immondes compris) et petite ballade en pirogue. Ah oui et enfin, ENFIN je me suis baignee dans le Dak Bla!!! Trop fiere de moi depuis le temps que je criais sur les toits: "Oh moi une fois qu'on arrive a Kon Ko Tu je vais me baigner direct". Mais la flemme et l'accueil chaleureux des locaux aidant je n'y avais jamais mis plus que les deux pieds.

Bon revenons un peu a aujourd'hui. Nous somme donc depuis lundi soir sur Hoi An, dans un superbe hotel avec piscine, petit dej geant, clim (qui ne fume pas) et jolies moustiquaires. La ville est magnifique, pleine de vieilles maisons, de temples et de boutiques de chaussures et vetements sur mesure, mais malheureusement bourree de touristes.
Et c'est la que vient le oups. Bah oui apres avoir passe 1 mois et demi a Kontum et dans les villages environnants, comment vous dire que je ne me sens pas trop a ma place. Surtout que 9h avant d'arrive je suis allee dire au revoir (sans les Mians, desolee) a quelque personnes dans un village et que, etant generalement tres bien acceuillie dans le dit village, je me suis retrouve a 11h a boire 2 verres d'alcool de rit et a manger mon premier repas du midi. Alors apres quand tu passes de la case un peu toute pourrie (dedicace a Micheline), mais avec des gens super chaleureux et un sens du partage sans egal, a des draps de coton avec piscine chloree, le tout entouree de PLEINS de blanc alors que depuis des semaines t'en a pas vu plus de 5 a la fois, la mes amis je vous le dit vous vous sentez legerement pas du tout au bon endroit.

En plus, mais la ce n'est que mon avis personnel, je n'arrive pas a retrouver chez les locaux de Hoi An l'accueil que j'aime tant dans les villages et cela me rend un chouilla nostalgique voir parfois tristoune.
Bon je ne dit pas l'endroit est vraiment magnifique, la plage vend plus que du reve et la nourriture dans les vrais resto est tres bonne, bref cela a tout du paradis sur terre, mais pour moi, enfin au fond de moi, le paradi reste quand meme dans les villages, avec les locaux, leur gentillesse et leur accueil.

Vous trouvez peut etre que j'exagere mais je vous jure que c'est vrai, je crois que je deviens un peu sauvage. Mais au fond de moi je ne le regrette pas, meme si je sens du coup que le vrai retour a la civilisation va etre tres dur en octobre, je me rend compte que j'ai aussi beaucoup gagne en patience, en serennite, je suis beaucoup plus capable de relativiser et j'arrive a apprecier chaque instant comme jamais.

En un mots, ici c'est trop beau mais Kontum me manque.

Kiss Kiss Love a tous, promis moi je ne vous arnaque pas (ah bah oui j'ai achete des cacahuetes 20 000 VND alors que ca ne doit pas couter plus de 8 000 VND)

 

PS: nouveaux mots banhars

prat: fort

ereguay: smart, great (je sais plus en farancais)

hell: triste

mhil: colere

iih: je

hei: tu

Posté par marine_herault à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2011

ah le partage...

Chers amis bonjour,

Sachez que je suis malade depuis trois jours (un bon gros rhume) et que je soupconne serieusement la jarre d'y etre pour quelque chose. Bah oui en partageant le "jarre wine" on partage aussi la paille et les microbes!!! Et jen suis d'autant plus sure quand je vois tous ceux qui etaient avec moi la semaine derniere tombe aussi malade. De toute facon, Dung m'a explique que ce genre de rhume arrive souvent dans les villagevers le mois de juillet.

M'enfin c'est quand meme penible de se moucher toute les 10 secondes et de tousser sans arret quand la temperature frole le 30 degres (depuis 10 jours, on peut dire qu'il fait a peu pres beau et surtout chaud).

Mais a part ca le moral va tres bien. Il y a pas mal d'etudiants en medecine et autre qui viennent sur Kontum donner un coup de main et du coup j'ai pas mal de choses a faire pour les orienter vers de bonnes pistes d'aide. C'est vraiment un travail tres interessant, je les accompagne dans les orphelinats pour voir les enfants et nous en profitons pour mettre leurs fiches de sante a jour. C'est dans ces moments que je vois que notre travail n'est pas inutil et c'est tres rassurant pour la perennite de notre projet.
En plus il y a maintenant une vraie relation de confiance entre moi et l'infirmier (qui m'a gentiment donne 2 strepsil quand il a vu que j'etais un peu malade). Du coup j'essaye de faire bouger les choses un peu plus vite mais ici tout est relatif.

Comme je m'interesse de plus en plus a la culture des ethnies et surtout des banhars, j'ai fait photocopie (pour 7 euros le tout) 3 bouquins sur les banhars, 2 ecrits par des missionaires et un roman sur Marie 1er, roi des Sedang (si vous etes curieux allez voir son histoire sur internet). Promis mon papa je les ramene car je pense qu'ils pourraient te plaire.

J'ai aussi enrichi pour repertoire de mots banhars(bon je ne connais toujours pas l'othographe de mots mais bon, j'utilise la phonetique):

Et Dak: boire de l'eau

Suai: soul

Geo: fou

Tep: dormir

Tep ma long: bonne nuit

chek lak: mal au ventre

O ko de kieu: pas de probleme

mat: yeux

mou: nez

Shok: cheveux

bol: bouche

sunloung: etoile

matke: lune

Je suis plutot fiere de moi car j'apprend assez vite. Il faudrait par contre que je pense a tout note pour ne pas tout oublie...au cas ou je reviendrai un jour.

Gros bisou a tous

Posté par marine_herault à 05:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 juillet 2011

Je sens que cette aprem va etre une pure soiree!!!

Bonjour chers tous,

Bon comme le laisse penser le titre, j'ai pas mal enchaine les fetes la semaines derniere.

J'ai d'abord commence la semaine de maniere tres productive. J'ai mis en place ma petite organisation qui, quand elle peut etre suivi, est tres efficace et me permet de pas mal avancer dans mon projet. Je reste quand meme un peut frustree parfois car quand on fait du relationnel, on n'a pas toujours l'impression de faire bouger les choses... Enfin bref, donc j'avancais tranquillement dans mon travail quand je suis tombee jeudi dans un get apens qui me bloqua pendant trois jours.

Mais quid! Que pasa, what happened (pas de traduction banhar pour le moment, desole)??? Et bien jeud midi, donc, je mange tranquillement chez Banh des nouilles instantannees quand elle nous propose d'aller au mariage du frere de sa meilleure amie, la dite meilleure amie etant coince sur Saigon.
Je reflechis, concerte Olivier et finalement accepte car la fete a lieu a 20 min a peid de mon hotel donc je me dis que je ne resterai qu'une heure et demie voir deux heures et ensuite retour dans ma chambre pour bosser.
ERREURE FATAL!!!! Non seulement nous sommes rester jusqu'a la fin du mariage (sollicites de toute part et en meme temps faut avouer qu'on s'amuse vachement dans ces mariages!!!)mais en plus, au moment de partir, les autres nous disent "ah non attendez un peu on va d'abord manger une Pho (prononce feu, c'est une soupe aux plantes et aux nouilles) ca va vous requinquer" Bon OK on y va sauf qu'apres, il etait deja 20h et la on nous dit "Avant de vous ramener on va chez la tante de machin qui veut nous offrir une biere" OK on y va pour finalement faire une nouba d'enfer et repartir de la a 23h!!! Du coup je dors chez quelqu'un pour eviter de les faire conduire dans leur etat.

Au reveil, apres une nuit passer a guetter tous les bruits autour de moi (poule, vache, chien, souris, ronflements etc....) je rentre a l'hotel vers 8h, me douche pendant 20 min pour me reveiller, je prepare mon cours, je donne mon cours et la je retourne chez Banh pour manger. Et la elle me dit qu'il y a une grande fete au village de Kon Ko Tu, en l'hommage de tous les saints et que c'est LA grosse fete du village et que ca serait super bien si je pouvais y passer.

Bon Ok c'est reparti pour une aprem de folie, en plus j'adore ce village, les gens sont vraiment super gentils et accueillants. On repart le soir vers 22h apres une super aprem passee la bas (en plus il faisait super beau!!!)

Et le lendemain? rebelote... En effet, des gens cherchant des financements pour l'assoc sur Saigon sont passe sur Kontum et apres leur avoir faire un tour de la ville, nous les avons ammene en velo jusqu'au village. Et la, en arrivant, que vois-je? Tout les village a nouveau dehors avec de nouvelles jarres sorties pour continuer la fete. C'est donc reparti pour un troisieme jour de fete, mais ne vous inquitez pas, je suis loin de plaindre car j'adore vraiment l'ambiance qu'il y a. Une atmosphere de partage comme j'en ai rarement vu regne sur le village et j'arrive un peu a echange avec les gens en leur baragouinant 2-3 mots en banhar, ce qu'ils ont l'air d'apprecier.

Voila c'est tout pour le moment mais c'est deja tres fort en emotions!!!!

Posté par marine_herault à 05:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2011

Quoi de neuf Bac Si???

Traduction de Bac Si? Docteur en vietnamien!

Eh oui je commence a adopter le language local, surtout les termes de mon environnement de travail. Par exemple un "Bac Si" est l'equivalent de notre medecin, un "Y ta" est un grand infirmier ou petit docteur et un "Y si" un infirmier qui ne peut pas ausculter les gens. C'est tres utile ici de connaitre ce genre de nuances car, par exemple, l'infirmier a qui j'enseigne l'informatique ne veut surtout pas qu'on confonde son poste "Y si" avec celui d'un simple "Y ta".

En plus aujourd'hui nous avons fait le tour des 6 Vinh Son (orphelinats) et il etait important pour mon projet que je sache si dans un orphelinat, les soeurs qui se disent infirmieres sont plutot qualifiees ou non (et en fait non pas du tout, c'est a peine si elles font la difference entre des vitamines et du paracetamol!!!)

En plus les gens sont assez contents de voir des blancs connaitre ce genre de choses. Seul petit default de la chose, mon anglais ressemble de plus en plus a celui des banhars avec qui je traine (pas d'autre mots desoler), je mele assez souvent a l'anglais des mots banhars et vietnamiens, du genre "oh you are guan le" pour tu est tres beau ou "you are krup" pour tu es moches ou "ah you blatblat" tu mens et mon prefere "it's samsame" pour c'est pareil!!

Bon j'avoue je connais presque plus de mots banhars que viet mais bon faut dire que les amis que je me fait sont tous issus des minorites et sont tres souvent banhars.

Quoi?? Vous voulez un petit lexique banhars!! avec plaisir, voici donc les quelques mots que je connais(orthographe tres approximatif):

Mat: bonjour

Bo Ne Le: merci

Lan ga kau: sante! Tchin!

Vai ma long: Au revoir si on pars

Bot ma long: Au revoir si on reste

Guan Le: (Tres)Beau

Krup: Moche

Krup Be Kede: Moche gros et petit

Sanep sanep: Mange jusqu'a plus faim

es sik: Boire de l'alcool

Blatblat: mentir

falong: francais

boun: triste

Bon apres je sais plus, j'essaye d'apprendre un peu mais sans papier pour noter un nouveau mot, pas facile de tout retenir.

Sinon je vais de moins moins a l'orphelinat, faute de temps. Je prepare avec minutie mon programme de travail pour les prochaines semaines, pour le dispensaire, et preparer des cours d'excel pour quelqu'un qui ne compend pas l'interet d'une numerotation de chapitre et d'exercie est un long et hardu travail (exemple: how can i put the text in blue? Euh before i have written "copy the text" so maybe you could start by copying the text).

Bref sinon, question sante et moral tout va bien. Finit les coups de blues en revenant de l'orphelinat et la bande d'amis que je commence a me faire me suffit pour tout oublier en un eclat de rire. D'ailleurs parlons d'eux, les filles d'abords. Il y a Banh qui est etudiantes mais aussi guide touristique, Cia, 17 ans mais un sacre caractere, Pris qui m'adore (nous avons parle pendant plus de 2h de nos problemes de coeurs), Tii qui est plus ou moins guide comme Pris, Niang qui est toujours calme mais qui peut partir dans des delires pas possibles et d'autres que je connais moins, Nhi ou Brum. Dans les garcons il a Olivier un autre volontaire, Aurelien (30 ans) plus ou moins le copain de Banh et ancien volontaire de poussiere de Vie et Dung "The romantic boy" qui m'appele toujours "My love" (tout le monde s'appelle avec ce genre de surnom, par exemple je suis aussi "the husband" de Cia).

Oh et il y a aussi un garcon que je croise tout les jours en allant a l'orphelinat mais qui ne parle pas un mot d'anglais et essaye deseperement de ma parler banhar sauf que je ne comprend rien.

Sinon je sens de plus en plus la difference entre viet et minorites, ces derniers etant beaucoup plus sympas et acceuillants avec les etrangers (mais construire une vraie relation d'amitie n'est pas facile)

Bon je vous laisse car la fatigue se fait sentir, surtout apres avoir jouer au UNO pendant 2h avec, entre autre, le pere de Banh (un peu le cerveau Kaput au cause de la jarre) et la grande soeur, aucun des 2 ne parlant anglais, on s'est bien marre, encore une fois.

PS pour les plus courageux voir l'article precedent ;)

Posté par marine_herault à 18:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juin 2011

Le mariage!!!

 

Note Perso pour ma sante: Trouver plus de subterfuges pour mieux esquiver les offres d'alcool de riz et de jarres lors des mariages en minorites. Eux ayant une legere tendance a boire sont rodes mais moi apres... bouah ca cogne la tete.

Defintition du fait de boire la jarre?
En gros dans une jarre il y a un melange de fruits (tres) fermentes et d'eau. Quand on te propose d'en boire (traduction quand tu danses et qu'une mamie te tire par le bras jusqu'a sa famille), tu t'accroupies devant la jarre et tu bois jusqu'a un certain niveau avec une paille en bambou, trop dur pour moi!!! Bon j'avoue quand personne ne regardait j'aspirais et crachais, discretement par terre entre mais jambes, pas bien mais ils le font tous sinon tu finis pas l'apres midi.
Quoique pour la jarre on a trouve le truc, on se relaye avec Olivier pour boire(cracher?) jusqu'au bon niveau, les gens comprenaient.
Mais le pire c'est les mamans de tes copines, qui t'ont accueillit en semaine pour manger chez elles, elles t'entrainent et t'offrent un bon shooter d'alcool de riz (que tu partages avec leur filles) mais il y a toujours autour les 2 ou 3 copines des mamans qui te proposent a leur tour un verre et qui ne veulent surtout pas que tu partages (bah oui c'est cadeau). La en fait tu pris pour qu'elles ne soient pas trop nombreuses, tu gardes un ou deux verres en bouche, tu articules a peu pres "Bo Ne Le" tu vas plus loin et tu craches.
Pas top je sais mais j'ai tente une fois de refuser la jarre en disant que j'etait malade, j'ai cru que le grand pere qui m'avais repete trois fois "Nous sommes les montagnards de la montagne vous savez?!" dans bon francais, allait se noyer de desespoire dans sa jarre.

Et puis rien ne sert de dire que l'alcool vous est deja trop monte a la tete car sinon vous vous retrouvez avec un pincon entre les deux yeux (merci Dung!!!), remede banhar qui soit disant vous rend sobre immediatement. Alors non seulement ca ne marche pas du tout mais en plus le lendemain, les viet te regarde avec des yeux ronds, les banhar te demandent si tu es malades (aussi valable pour le maux de tetes) et surtout ! SURTOUT ! pendant plusieurs jours ton miroir te rapelle : « Ah tu te rapelles comment t’as trop bu dimanche dernier !!!!! Ah AH AH AH t’es trop nulle t’es trop nulle bouh » et tu te sens juste un peu ridicule.

Bon au moins maintenant j'ai Cia pour me proteger (elle a eu un peu peur quand on est partit pendant une demi heure avec Olivier se cacher dans la campagne pour ne plus etre invite a boire)
Et puis j'ai pris quelque cours de danse avec les papas des copines!!! J'ai aussi appris a danser le rock a Pris et esquiver le karaoke qui sert d'orchestre a la fete!

Les Mariages ethniques... C'EST MORTELLLLLLLLEEEE!!!!!!!

Posté par marine_herault à 18:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 juin 2011

Les Vinh Son

Oui oui vous lisez bien Vinh Son, le nom donne au 6 orphelinats de la ville, en l'honneur de st Vincent de Paul. Enfin parler d'orphelinat est un peu rapide. En fait la moitie des enfants presents a encore un parents ou de la famille mais trop pauvres pour subvenir a leur besoin ou les envoyer a l'ecole. L'autre moitie, ce sont des enfants veritablement orphelins, mais ils ne sont pas adoptables (venant d'ethnies minoritaires, "on" evite que des gens viennent s'interesser a leur cas)

Le probleme des Vinh Son c'est que les soeurs, au lieu de s'occuper des enfants, passent leurs journees dans leurs champs. Vous me direz qu'il faut bien les nourir, mais en attendant, un grand nombre d'enfants sont laisse seuls et ne font rien, ce qui est tres mauvais pour leur developpement.

Cette semaine, je passe donc mes matinees et parfois une ou deux heures l'apres midi a Vinh Son 1, derriere l'eglise. Je m'occupe des plus petits, les 2/3 ans. Ici la situation est assez dure. Il n'y a presque personne pour s'occuper d'eux, ils passent donc leur temps sur une sorte de terrasse grillagee au premier etage du batiment. Le pire c'est que 4 ados sont la mais squattent quasiment toute la journee et ne s'occupent que tres peu d'eux, c'est a peine si elles se retournent quand l'un d'eux tombe et pleure.

Vous l'aurez compris cette situation me rend assez triste, malgres le bonheur que j'ai de jouer avec eux et de les caliner.

Sinon je donne des cours d'informatique a l'infirmier local. Il peste un peu de ne pas aller vite pour ecrire car il ne connait pas l'emplacement des lettres sur le clavier ''I'm like baby'' comme il dit. Mais en meme temps il retient assez vite ce que je lui montre et je pense que dans un mois nous pourrons peut-etre lui donner un ordinateur pour son travail.

Voila un peu ma vie a Kontum.

Je vous embrasse tous tres fort

P.S. pour le moment pas de photo, le pc rame trop.

Posté par marine_herault à 09:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 juin 2011

Un soir chez les banhars...

Nous somme lundi, il est 11h et je suis sur Kontum depuis samedi matin 6h.

Apres un trajet pour le moins houleux, alternant des parties goudronnees et d'autre en terre particulierement chaotiques, nous sommes arrives a 6h du matin dans la petite ville de Kontum.
Nous prenons un taxi qui nous depose devant le Thin Vuong hotel, ma maison a priori pour les prochaines semaines. Olivier nous quitte pour rejoindre son logement et nous expliquons, avec les filles, que nous voulons une chambre pour une personne mais que nous y logerons a 3 pour une ou deux nuits, le temps qu'elles rejoignent le village de Kon Ko Tu. La proprio, assez surprise par la demande accepte et nous nous dirigeons vers notre premiere chambre. Premiere car le lendemain je suis allee faire ma touriste ch... penible pour demander une chambre avec ordinateur pour pouvoir bosser. Bref, apres une bonne sieste nous rencontrons l'homme le plus important de Kontum, Father Hu, et nous visitons mon lieux de travail principal : le dispensaire.

C'est alors que nous apprenons que des touristes americains allaient loger au gite de Kon Ko Tu le soir meme. Apres un temps de reflexion, nous nous decidons a y monter aussi, afin de voir comment s'organise l'acceuil des touriste au gite.

C'est la que l'on peut voir la difference entre l'ethnie majoritaire des Kinh (ceux que l'on appelle vietnamien) et celle des banhars. Les banhars sont extremement acceuillant, d'une grande prevenance, avec un sens du partage tres developpe, alors que les kinh garde en peu plus de distance avec les etrangers et sont tres orientes vers le buisness.
Je fais la connaissance de quelque jeunes banhars anglophone avec qui travail poussiere de vie et de la famille chez qui le gite a ete construit. Une fille jarai (autre ethnie minoritaire) nous fait la traduction banhar/anglais afin de nous presenter et de discuter avec la mere puis le pere de la famille. Tous les deux sont tres gentils nous avons pu partager avec eux un tres bon moment. Le pere nous a d'ailleur dit quelque chose qui m'a beaucoup touchee ''Chez moi vous etes comme mes filles. Quand vous aurez des enfants, j'espere que vous ne nous oublierai pas!'' Wouahou la claque!!!

Decouvrir le village a ete un moment tres fort pour moi. Voir ces gens essayer de conserver leurs traditions malgres la ville toute proche, c'est assez troublant.

Pour vous faire une bonne image du village, dites vous que le goudron, chez eux, n'existe pas, que beaucoup de maison sont encore sur pilotis, il y a des chiens partout (destines a etre manger), la terre est d'un rouge que je n'avais jamais vu, il y a des arbres partout (meme si la jungle recule de plus en plus) et la riviere passe a 100 m derriere le gite.

Il y aussi d'autre villages de banhars, ''colle'' a Kontum. Nous avons mange hier midi chez une banhar, mariee a un occidental, dans un de ces village, a 15 min a pied de mon hotel. L'acceuil encore une fois etait genial. Le frere de notre hote ayant fait des etudes nous a explique combien il etait dur pour lui de faire comprendre aux jeunes l'importance de faire des etude, apres le lycee. Ils ont du mal a ce projete dans l'avenir.
Le concept de demain est deja dur a integre, faire des plans sur plusieurs annees semble presque inconcevable pour eux.

D'ou l'importance des associations comme poussiere de vie qui essayent de leur donner gout aux etudes et de leur trouver des financements.

Voila sinon je continus de bosser sur les dossiers de projets avant de vraiment commencer demain. Les filles partent ce soir, elles vont laisser un grand vide, meme si je sais qu'elles seront a Kon Ko Tu (7km de Kontum).

 

La vu de ma chambre (la vraie)

 

Posté par marine_herault à 06:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]